Osterputz de notre village

Le samedi 17 mars 2022, environs 50 personnes se sont données rendez-vous pour le nettoyage des abords de notre village.

Une vingtaine de sacs de déchets ont été récolté.

Nous remercions toutes les personnes présentes ainsi que les nombreux enfants.

Rendez-vous l’année prochaine

 

Mise en place des décos de Pâques

Nous tenons à remercier Mme KAUFFER, bénévole du village qui s’est inscrite suite à notre appel aux bénévolats publié dans notre dernier flyer.

Merci pour votre participation, vos idées et votre joyeuse motivation.

Mme RITTER était ravie de cette belle collaboration.

Enquête publique complémentaire concernant le Contournement Ouest de Strasbourg du 1er au 16 avril 2022

Une enquête publique complémentaire est prescrite à la demande du tribunal administratif de Strasbourg en vue d’obtenir auprès du Préfet du Bas-Rhin un arrêté de régularisation de l’arrêté préfectoral du 30 août 2018 portant autorisation de réaliser les installations, ouvrages, travaux et activités soumis à autorisation au titre de l’article L 214-3 du code de l’environnement, nécessaires au projet de l’Autoroute de Contournement Ouest de Strasbourg, sur le territoire des 22 communes situées sur le linéaire du projet, à savoir :

ACHENHEIM, BERSTETT, BREUSCHWICKERSHEIM, DINGSHEIM, DUPPIGHEIM, DUTTLENHEIM, ECKWERSHEIM, ERNOLSHEIM-sur-BRUCHE, GEUDERTHEIM, GRIESHEIM-sur-SOUFFEL, HOERDT, HURTIGHEIM, INNENHEIM, ITTENHEIM, KOLBSHEIM, LAMPERTHEIM, OBERSCHAEFFOLSHEIM, OSTHOFFEN, PFULGRIESHEIM, STUTZHEIM-OFFENHEIM, TRUCHTERSHEIM, VENDENHEIM.

L’enquête sera ouverte le vendredi 1er avril 2022 et durera 15 jours, soit jusqu’au samedi 16 avril 2022 à 12h00.
La décision susceptible d’intervenir au terme de l’enquête est un arrêté préfectoral de régularisation de l’arrêté préfectoral portant autorisation unique pour les installations, ouvrages, travaux et activités soumis à autorisation au titre de l’article L.214-3 du code de l’environnement et valant dérogation au 4° de l’article L.411-2 du code de l’environnement, assortie du respect de prescriptions, ou portant refus d’autorisation unique.

Pendant la durée de l’enquête, le public pourra consigner ses observations et propositions selon les modalités suivantes :
•  Sur les registres d’enquête ouverts à cet effet dans les 5 communes accueillant une permanence, aux jours et heures habituels d’ouverture des bureaux ;
•  Par voie postale, à l’attention de la présidente de la commission d’enquête en mentionnant comme objet « Enquête publique
complémentaire – COS», à la mairie de GRIESHEIM sur SOUFFEL, 1 Rue de la Mairie, 67370 GRIESHEIM sur SOUFFEL ;
•  Par courrier électronique à l’adresse mail dédiée : pref-acos-arcos@bas-rhin.gouv.fr en mentionnant comme objet “Enquête publique complémentaire – COS”.

Les observations et propositions du public transmises par voie postale ou reçues par l’un des membres de la commission d’enquête pendant les permanences prévues à cet effet.

Les observations et propositions transmises par le public à la commission d’enquête sur l’adresse de messagerie dédiée seront accessibles et consultables sur  le site internet de la préfecture du Bas-Rhin.

 

L’avis d’enquête publique affiché devant la Mairie apporte des précisions concernant cette enquête : 2022_10_03 Avis d’EPC ACOS VF3 (002)

 

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de la Préfecture du Bas-Rhin : https://www.bas-rhin.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/ACOS-Consultation-du-01-04-2022-au-16-04-2022

 

Depuis le 14 mars 2022 fin du port du masque et suspension du pass vaccinal

Depuis le 14 mars 2022

  • Fin du port du masque en intérieur (sauf dans les transports, les établissements de santé et lieux de soins).
  • Fin du pass vaccinal (le « pass sanitaire » reste obligatoire dans les transports, les établissements de santé et lieux de soins).
  • Fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées.
  • Fin du protocole en entreprise et de l’obligation du port du masque.

Recommandations sanitaires générales

Port du masque

Le port du masque n’est plus obligatoire dans les établissements recevant du public, à l’exception de l’ensemble des transports en intérieur et dans les lieux de santé ou de soins (notamment les hôpitaux, les pharmacies, ou encore les laboratoires de biologie médicale) dans lesquels il reste exigé pour les soignants, les patients et les visiteurs.

« Pass sanitaire »

  • Depuis le 14 mars, le « pass vaccinal » est suspendu jusqu’à nouvel ordre dans tous les endroits où il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels…).
  • Le « pass sanitaire » reste toutefois en vigueur dans les établissements de santé et lieux de soins.

Pass sanitaire

Éducation

  • Depuis le 14 mars, fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées. Pour le reste (brassage, activité physique et sportive…) c’est le niveau 1 du protocole sanitaire qui continue de s’appliquer.
  • Les épreuves de spécialité du baccalauréat, prévues du 14 au 16 mars, sont reportées aux 11, 12 et 13 mai en raison de l’épidémie de Covid-19.

Les mesures pour les écoles, les collèges et lycées

Déplacements

Depuis le 12 février 2022, les règles suivantes s’appliqueront aux frontières :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.
  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.
  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils devront continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

Les déplacements internationaux

Vaccination

  • La quatrième dose de vaccin est ouverte aux personnes immunodéprimées et aux plus de 80 ans ayant reçu leur dose de rappel depuis plus de trois mois.
  • Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus, et depuis le 24 janvier, il l’est à tous les adolescents de 12 à 17 ans sans obligation.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans et requiert l’accord de l’un ou l’autre des titulaires de l’autorité parentale.

La vaccination des particuliers

Tests

  • Depuis le 28 février 2022, les personnes contacts n’ont plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) à J2. C’est-à-dire deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive.
  • Il est obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.

Les tests de dépistage du Covid-19

Travail

  • Depuis le 14 mars, fin du port du masque en entreprise.
  • Fin du protocole en entreprise à la faveur d’un guide repère.

 

Source : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Inauguration d’un verger pédagogique à Breuschwickersheim 🌳

C’est sous le soleil, après une minute de silence pour l’Ukraine, que l’équipe municipale de Breuschwickersheim, le Conseil Municipal des Jeunes de Breuschwickersheim et le Lions Club Strasbourg Métropole Europe ont inauguré le nouveau verger pédagogique de Breuschwickersheim ce samedi 26 février 2022. Les remerciements de la Commune vont au Lions Club pour les 4 premiers arbres fruitiers offerts ce jour. Madame le Maire souhaite que ce lieu soit un lien entre les générations par la transmission de la connaissance et les échanges de savoir.

Résumé du Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg du 4 février 2022

Conseil de l’Eurométropole du 4 février 2022 : 70 points à l’ordre du jour.

Le Conseil a adopté plusieurs délibérations dans le cadre de la relance économique post crise sanitaire, des objectifs ambitieux dans le développement des énergies renouvelables et la politique des mobilités.

Une délibération essentielle a été adoptée : elle précise les conditions de la mise en place du Réseau express métropolitain européen (REME). L’offre ferroviaire considérablement développée va ainsi en entrer en vigueur dès le 11 décembre 2022. L’Eurométropole de Strasbourg a passé des conventions notamment avec la Région Grand Est pour cofinancer les coûts d’exploitation de cette offre en hausse moyenne de plus de 50 % sur la plupart des gares TER de l’Eurométropole, exceptée celles situés sur la ligne de Lauterbourg, qui nécessite des travaux conséquents avant d’être développée.

Parallèlement, les projets d’extension des trams nord, ouest et du BHNS vont entrer dans des phases actives, tout comme la hausse de l’offre de cars express, notamment le Transport en site propre ouest (TSPO) ainsi que des lignes sur l’axe nord-sud, profitant de la création de voies réservées sur la M35, aménagements cofinancés par la Région Grand Est.

Le Pacte territorial de relance et de transition écologique (PTTE) de l’Eurométropole a également été adopté. Il représente un montant global de 2,5 milliards d’euros d’ici 2026 pour financer 460 projets des communes membres de l’Eurométropole ainsi que 250 projets de l’agglomération. Parmi ceux-ci, on trouve de nombreuses réfections, rénovations et extensions de bâtiments publics, le renouvellement de l’éclairage public, la végétalisation de cours d’école, la création de structures d’accueil scolaires et périscolaires, d’équipements sportifs, etc. Il est estimé que 80 % de ces montants, qui s’intègrent dans le plan de relance national de 100 milliards d’euros de l’État dont 40 milliards de l’Union européenne, seront injectés dans l’économie locale et régionale.

Dans la continuité de ses efforts massifs en faveur de la transition écologique, l’Eurométropole de Strasbourg prévoit de réviser le schéma directeur des énergies (SDE) dans un cadre partenarial et concerté. De nouvelles études seront menées afin de construire une stratégie permettant d’atteindre l’objectif de 100 % d’énergies renouvelables à l’échelle de l’agglomération en 2050. La collectivité prévoit d’associer le Conseil de développement ainsi que les citoyens à l’élaboration du nouveau SDE.

À noter aussi que la société d’économie mixte (SEM) Locusem a vu ses moyens renforcés afin de poursuivre ses actions en faveur de l’activité artisanale et commerciale dans les quartiers, particulièrement en faveur de l’économie sociale et solidaire.

Autre sujet très sensible pour une importante partie de la population eurométropolitaine : la prévention du bruit dans l’environnement. Il apparait notamment que 6 % de la population sont exposés à un niveau sonore supérieur aux seuils réglementaires du fait des bruits routiers en 2018 contre 8 % en 2012. Cette baisse s’explique par de nombreux aménagements. Le Conseil de l’Eurométropole a ainsi adopté une stratégie prévoyant des actions très précises portant aussi bien sur l’isolation acoustique des logements que la résolution des points noirs en bordure des axes routiers ou des appuis techniques de la part de spécialistes.

Enfin, le « plan vélo » de 100 millions d’euros d’ici 2026 entre en phase active. Les chantiers de nombreux projets sont en cours de mise en place, 19 millions d’euros étant inscrits au budget 2022. L’Eurométropole vient en appui des communes pour favoriser le déploiement des projets, étudier les questions d’éclairage « à la circulation » en zone rurale et aider à tous les aspects techniques et juridiques.