La rentrée scolaire du 2 septembre 2021 à Breusch

La rentrée scolaire de nos enfants s’est fait sous un magnifique soleil le 2 septembre 2021.

Mme le Maire, Doris TERNOY accompagnée de son adjointe aux affaires scolaires, Anne RITTER ont accueilli les enfants de l’école maternelle et de l’école élémentaire en leur souhaitant une bonne reprise.

L’école maternelle accueille cette année 39 enfants et l’école élémentaire 77 élèves.

La Carte Atout Voir

La Carte Atout’Voir c’est quoi ?

La Carte Atout Voir, c’est une carte à 7 euros l’année permettant de bénéficier de tarifs préférentiels sur un grand nombre de spectacles, concerts et billets de cinéma dans 47 établissements partenaires de l’Eurométropole de Strasbourg, ainsi que la gratuité des musées.

La Carte Atout’Voir c’est pour qui ?

Elle s’adresse aux jeunes entre 11 et 25 ans, pas encore étudiants (collégiens, lycéens), domiciliés ou scolarisés dans l’Eurométropole de Strasbourg, mais également aux jeunes salariés, demandeurs d’emploi ou étudiants des établissements non conventionnés Carte Culture. Elle est disponible dès le 1er septembre 2021 et valable jusqu’au 31 aout 2022.

Où se procurer la Carte Atout’Voir ?

Pour se la procurer, direction Le 5e Lieu à Strasbourg, l’Illiade à Illkirch-Graffenstaden, la Maison des Arts de Lingolsheim, la Mairie de Mundolsheim, la Bibliothèque de Plobsheim ou les Halles du Scilt à Schiltigheim. Il suffit d’apporter une photo d’identité, une pièce d’identité et un document attestant de l’éligibilité à la carte (certificat de scolarité, attestation de domicile, contrat de travail, justificatif d’affiliation au pôle emploi, attestation de stage…).

Dès le 1er décembre, il sera possible de souscrire la carte en ligne !
La liste des partenaires culturels et toutes les infos sont à retrouver sur http://strasbourg.eu/atoutvoir

 

Ouverture de la plateforme de demande pour un aide à l’acquisition d’un VAE (vélo à assistance électrique)

Madame, Monsieur,

Une aide financière à l’achat de vélo à assistance électrique, vélo cargo électrique, ou à la motorisation de vélo classique a été délibérée ce vendredi 25 juin par le Conseil de l’Eurométropole.

Les personnes de plus de 18 ans, résident l’une des 33 communes de l’Eurométropole et ayant fait l’acquisition, depuis le 1er janvier 2021, d’un équipement éligible pourront déposer une demande d’aide à partir du jeudi 1er juillet prochain sur la plateforme de services en ligne de l’Eurométropole « monstrasbourg.eu ».

Les conditions d’éligibilité ainsi que les modalités de demande et d’attribution (liste des pièces justificatives, liste des vélocistes partenaires, modulations des aides selon le QF…) sont précisées sur la page dédiée du site internet de l’Eurométropole à la rubrique pratique : https://www.strasbourg.eu/a-velo       rubrique « Aides à l’achat »

Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger le dépliant : depliant_plan_velo_WEB (002)

Résumé du Conseil de l’Eurométropole du 25 juin 2021

Conseil de l’Eurométropole du 25 juin 2021 : 112 points à l’ordre du jour.

Sujets essentiels, un plan vélo sans précédent, de nombreuses mesures concrètes pour réduire nos déchets et plusieurs dispositifs de soutien à la filière touristique, aux étudiants, aux très petites entreprises.

En matière de pratique de la bicyclette, l’Eurométropole de Strasbourg passe sur le grand braquet. Les aides à l’achat de vélos à assistance électrique sont élargies aux vélos cargo et à la motorisation de bicyclettes classiques.

Mais l’essentiel reste le plan d’au moins 100 millions d’euros sur cinq ans, soit le quadruplement des efforts précédents. Il s’agit notamment de constituer un maillage à l’échelle de la métropole, afin notamment de corriger les ruptures de parcours en site propre sur un itinéraire, d’éviter des carrefours routiers, de créer les conditions à la pratique du vélo en dehors du secteur central, de résorber aussi les conflits piétons-cyclistes. Objectif, 20 % de part modale du vélo dans l’Eurométropole de Strasbourg d’ici 2030.

Une programmation précise est élaborée à l’échelle des 33 communes pour planifier la réalisation effective des aménagements nécessaires.

D’ici 2026, l’Eurométropole veut considérablement réduire la production de déchets et améliorer la valorisation de ceux qui subsistent. C’est l’ambition d’une politique voulue par la métropole, qui prévoit de décliner un très grand nombre d’actions locales, de conseils pratiques, de pédagogie et de moyens pour accompagner les habitants et tous les acteurs de l’agglomération dans cette politique. Taxation incitative (qui sera expérimentée sur le territoire de Holtzheim, Eckbolsheim, Niederhausbergen et le quartier strasbourgeois de Cronenbourg soit 33 000 habitants), déploiement de la collecte des bio déchets etc., sont autant d’axes de travail.

L’Eurométropole a également décidé de mesures d’accompagnement des acteurs de la filière touristique : si les aides de l’Etat ont permis d’éviter le pire, la plupart des entreprises sont lourdement endettées. Dans l’agglomération, le tourisme représente 14 000 emplois et environ 500 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Et quinze millions d’euros de taxes pour les collectivités !

Douze projets destinés à soutenir la population estudiantine dans le besoin sont également financés pour près d’un million d’euros. Et ce sont également 908 000 euros qui vont être apportés par l’Eurométropole à différents organismes en charge de l’innovation, notamment les pôles de compétitivité. 320 000 € vont également accompagner les projets des structures de l’économie sociale et solidaire (ESS).

A noter aussi un budget de 1,072 million d’euros en faveur de l’hébergement des personnes précaires sur le territoire et de 58 300 euros pour des associations intervenant pour l’insertion professionnelle des personnes en difficulté.

Le Conseil s’est également penché sur le projet « MackNeXT », l’implantation à Plobsheim du siège du groupe Mack International (le groupe Mack est l’entreprise familiale qui gère, entre autres Europa Park) ainsi que d’une structure de recherche et développement de très haut niveau en matière de technologies numériques. L’Eurométropole a demandé des aménagements du projet initial tout particulièrement sur le plan environnemental et constate que cette implantation participe au développement du territoire.

Enfin, en période estivale, l’intercommunalité verse des fonds de concours aux communes eurométropolitaines en charge de plans d’eau accessibles à la baignade. Environ 230 000 euros sont ainsi attribués à Reichstett, Bischheim et Strasbourg.

Abonnement GRATUIT Bus+Tram pour les moins de 18 ans

A partir du 1er septembre 2021, les jeunes de moins de 18 ans résidant dans l’une des 33 communes de l’Eurométropole de Strasbourg pourront bénéficier d’un abonnement CTS bus/tram GRATUIT.

Comment obtenir mon abonnement gratuit ?

La démarche d’abonnement se fait par internet pour éviter les déplacements et les pertes de temps inutiles.

L’agence commerciale de la CTS ne pourra d’ailleurs pas traiter ces demandes directement sur place avant fin octobre.

Rendez-vous sur le site internet de la CTS, https://www.cts-strasbourg.eu/fr   / rubrique Mes services en ligne, ouvert depuis lundi 14 juin 2021.
Vous pourrez y faire une demande d’abonnement gratuit pour les moins de 18 ans.

Pour ceux qui n’ont pas encore de compte sur le site CTS, il faudra en créer un avant ici.

Une fois la demande effectuée, la carte Badgéo sera envoyée à votre domicile par voie postale au plus tôt au mois d’août.

Pour les jeunes bénéficiaires qui souhaiteraient charger leur abonnement gratuit sur leur smartphone, la demande d’abonnement gratuit sera également possible via
l’appli CTS, fonctionnalité « Mes titres » (uniquement possible pour les smartphones
Android NFC). Leur téléphone remplacera donc la carte Badgéo.

Besoin d’aide ?

 

Résumé du Conseil de l’Eurométropole du 7 mai 2021

Conseil de l’Eurométropole du 07 mai 2021 : 73 points à l’ordre du jour.

Sujets essentiels, le contrat triennal, une ambitieuse politique des mobilités avec notamment l’extension du tram vers l’ouest et le nord et du BHNS vers le sud.

 

Le contrat triennal destiné à soutenir Strasbourg dans ses fonctions internationales et européennes en particulier représente 189,09 M€ (2021-2023). L’État apporte 47,9 M€, la ville de Strasbourg et l’Eurométropole contribuent pour respectivement, 72,3 et 35,9 M€. La Région et le département apportent environ 28 M€, quasiment à parts égales. Le but est de renforcer l’accessibilité de la ville siège du Parlement européen et d’une cinquantaine d’autres institutions internationales et favoriser son attractivité et son dynamisme culturel, notamment.

Autres délibérations essentielles, celles consacrées à différents aspects de la politique en faveur des mobilités. Un schéma directeur est en préparation par l’Eurométropole de Strasbourg et la région Grand Est. Il prévoit la mise en place d’un maillage de transports ferroviaires sans précédent, ainsi que l’extension du réseau cyclable, à l’échelle du bassin de vie. L’ambition est de créer une offre ambitieuse de transports alternatifs à l’usage de l’automobile.

Également traités au cours de cette séance, la prolongation de ligne G du BHNS jusqu’au quartier Danube, via les quais sud. Sans oublier le chantier à venir pour la ligne de tramway vers Wolfisheim, avec un parcours adopté par le conseil, desservant notamment le quartier du Hohberg, ou encore les études lancées pour le tram vers le nord de l’agglomération.

Celles-ci auront lieu du 15 juin jusqu’au 30 septembre, pour une liaison partant de la gare de Strasbourg vers Schiltigheim et Bischheim, le Wacken et le quartier universitaire. Seront mis en débat non seulement les différents tracés pour desservir les deux communes du nord de l’agglomération et aussi les options pour relier le quartier européen ainsi que l’université à ce nouveau tracé. Les travaux sont attendus pour la période 2023-2026

Autre nouveauté très favorable à l’environnement et la qualité de l’air, la récupération des calories produites par les aciéries de Kehl : une société d’économie mixte a été créée pour mener à bien ce projet où seront investis 37 M€, afin de canaliser cette chaleur jusque-là perdue dans l’atmosphère via des conduites qui vont alimenter les réseaux de chauffage urbain de l’agglomération strasbourgeoise. L’Ademe et son homologue allemand Dena abondent ce budget pour 11,8 M€, l’entreprise investit 11,5 M€, avec comme objectif la réduction de l’usage d’énergies fossiles.

La politique de ressources humaines menée par l’Eurométropole connaît un grand changement : il a été décidé de revenir à une politique d’embauches, avec la création de 300  postes au cours du mandat et la mise en place d’un système de gestion prévisionnel des emplois et compétences (GPEC) concerté.

Tango & Scan et Sève sont des appels à projets destinés à soutenir des entreprises innovantes dans le domaine technologique et créatives, ainsi qu’en faveur de technologies vertes. Un accent particulier est mis cette année sur les technologies spatiales pour Tango & Scan, mené en partenariat avec les agglomérations de Nancy et Metz.

On relève encore des délibérations concernant la protection des communes de l’Eurométropole face aux risques d’inondation et aux coulées de boues. Enfin, la collectivité renouvelle son soutien aux communes et groupements gérant des écoles de musique. 7 132 élèves vont bénéficier d’une aide individuelle de 93,93 € pour l’année, soit un budget global de 527 269 € versé par l’Eurométropole.